Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 10:07

Rythme-scolaire-france.jpg


Le Conseil Municipal de Blacqueville a décidé de ne pas mettre en vigueur la réforme des rythmes scolaires avec la semaine de quatre jours et demi dès la rentrée 2013, réforme qui sera obligatoire à la rentrée 2014. En repoussant cette mise en place, la commune s’est privée d’environ 9000 € d’aide financière de l’Etat pour mettre en œuvre celle-ci.

Le Décret du 24/01/2013 a modifié l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires.

En effet, avec des enseignements regroupés sur seulement quatre jours par semaine, les écoliers français subissent actuellement des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Or, cette extrême concentration du temps d’enseignement est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages.

La réforme des rythmes scolaires permettra de mieux répartir les heures de classe sur une semaine de quatre jours et demi de 24h d’enseignement, d'alléger la journée avec des amplitudes journalières ne devant pas être supérieures à 5h30 et 3h30 par journée et demi-journée et de programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Par ailleurs, la pause méridienne devra respecter une amplitude minimale de 1h30. Les élèves seront ainsi plus attentifs pour apprendre à lire, écrire et compter, moins fatigués et plus épanouis.

Concernant l’ajout d’une demi-journée de classe par semaine, le mercredi ou le samedi, en réduisant les après-midi d’enseignement, c’est une préconisation des scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant, le matin étant le moment de la journée où l’élève est le plus attentif.

L’entrée en vigueur de cette réforme est prévue dès la rentrée de septembre 2013 ou au plus tard septembre 2014, sous réserve de formuler la demande de report au Directeur Académique des Services de l'Education Nationale au plus tard le 31 mars 2013, ce qui a été le cas pour Blacqueville. A ce titre, le Président de la FCPE Nationale, Jean-Jacques Hazan, a invité les collectivités à mettre en place la réforme dès la rentrée 2013.

Si la municipalité actuelle avait souhaitée que cette réforme soit appliquée dès la rentrée 2013, la commune aurait pu toucher de l’Etat une dotation de 50 € par enfants scolarisés + une majoration de 40 € par enfants dans le cadre de la Dotation de Solidarité Rurale (DSR), s'y ajoute une prestation versée par les caisses d'allocations familiales de 53 euros par an et par enfant, soit soit 143 € par enfants scolarisés à Blacqueville

Un effectif d’environ 100 élèves étant prévu lors de la rentrée 2013 ce sont ainsi environ 14.300 € euros de dotation que notre commune aurait pu toucher pour organiser les activités périscolaires, notamment entre 15h45 et 16h30.

Lors des la cérémonie des vœux pour l’année 2013, le maire de Blacqueville a mis en avant que l’argent public « allait se faire de plus en plus rare », il est dommage de ne pas bénéficier de ce soutien financier de l'Etat.

 

 

Arnaud MOUILLARD

blacqueville@yahoo.fr

 

 

Lien : http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/10/04/rythmes-scolaires-l-etat-aidera-t-il-les-communes-a-la-rentree-2014_3489560_1473688.html

Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 18:00

Drame de la route 


 

Article de Annie BERTIN

 

 

Faut-il attendre un tel titre dans nos journaux locaux pour qu’un minimum de mesures de sécurité soit pris sur la D22 ?


Nous, riverains de cette départementale, sommes habitués à la conduite de ces assassins potentiels mais nous tremblons chaque fois que quelqu’un se rend chez nous ou en repart. Vitesse excessive, dépassements dangereux sont notre lot quotidien.

Qui oserait, le dimanche matin, se rendre à pied de Blacqueville à Fréville pour acheter sa baguette ou ses croissants. Bien sûr, personne ne s’aventure non plus, sur cette route en vélo accompagné de ses bambins.Pourtant, notre campagne est jolie mais la peur y règne.

J’ai rencontré M. Bulard en décembre 2008 pour évoquer ce problème. Il a envoyé un courrier à M. Marie, président du Conseil Général. J’ai constaté la pose d’un enregistreur de vitesse quelques jours, en début d’année 2009 mais depuis, pas de nouvelles….


Ne nous résignons pas !


Suggestions de quelques mesures qui pourraient être prises rapidement à moindre coût :


-         ligne continue sur les portions dont la vitesse est limitée à 70km/h

-         ralentisseurs avant ces portions (comme à BOUVILLE)

-         panneau lumineux indiquant sa vitesse à chaque automobiliste ou motard (comme à FREVILLE)

-         piquets en bois en bordure de chaussée pour protéger les piétons (comme à VILLERS-ECALLES)

 

Ce n’est pas après un drame qu’il faut agir mais avant, et tout faire pour l’éviter.

 


 

 

 

Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 21:54



Article de Eric Guéroult


Entre nous, qui ne s’est  jamais entendu dire, au volant ou en se promenant à pieds dans notre joli village : « Eh bien, il devrait rouler encore plus vite celui-là ! ». « Regarde, il ne doit pas savoir ce que c’est qu’une ligne continue, un peu plus et c’était un face à face ». « La priorité à droite c’est  du passé ? ». « S’arrêter au stop, est-ce en option ? »…Et j’en passe car, à l’évidence, chacun d’entre nous à déjà vécu ce genre de situation.

Le problème, car cela est un très gros problème, c’est que ce genre de situation nous arrive fréquemment dans notre propre commune, devant chez nous, sous nos yeux, à quelques centimètres parfois, de nos enfants ou de ceux du quartier. Mais le plus inquiétant, dans cette affaire, c’est notre énorme sentiment d’impuissance face à ces faits qui se multiplient  et deviennent  presque banals. Non, non, non et non !

La municipalité, par le biais de ses élus, y est sensibilisée par les Blacquevillaises et les Blacquevillais tout au long des mois qui jalonnent chaque année. Ces phénomènes à répétition, récurrents l’hiver selon les conditions climatiques qui rendent parfois nos chaussées dangereuses sont d’autant plus inquiétants au printemps et à l’été alors que la visibilité sur nos petites routes est souvent réduite par la poussée des herbes folles bordant nos routes (pour peu qu’elles soient en pente) ainsi que les cultures qui créent des écrans de verdure dans les virages.

Stationnements gênants en centre bourg (devant le café par exemple) alors que le parking de l’église est à une vingtaine de mètres, vitesse excessive en centre bourg, mais aussi sur nos routes qui relient le centre aux différents hameaux. Priorité forcée à grande vitesse pour traverser avant les autres sur les ronds-points (à La Pierre par exemple). La liste n’étant pas exhaustive, chacun y trouvera un ou plusieurs cas vécus dans des circonstances similaires.

Que faire ?

Bien sûr nous, résidants et résidantes du village ne sommes pas les seuls responsables. La traversée, en transit, par les habitants des diverses communes environnantes nous apporte son lot d’infractions. Mais une chose est sûre et certaine, ces mêmes communes vivent au quotidien des situations analogues.

Ont-elles un remède qui les rendent plus fiables à la circulation des véhicules et des piétons ? Seul constat que l’on peut dresser à ce jour, c’est qu’un nombre incalculable d’infraction se perpétue sur Blacqueville à ce jour et en toute impunité. Ce n’est hélas malheureusement pas la Gendarmerie de Barentin qui effectue un contrôle de circulation une fois de temps en temps, positionnée en force sur le parking de l’église qui va changer la donne.

La municipalité n’ayant pas la solution pour résoudre la situation, si ce problème vous touche, vous interpelle faites nous le savoir. Votre avis sera, nous en sommes certain, d’une grande utilité et permettra peut-être de créer une dynamique de « Résident Citoyen Responsable » entre nous  tous et nous donnera probablement des axes de réflexion et de mise en œuvre d’actions visant à infléchir considérablement ce fléau.

Bonne route et prudence au volant !


Repost 0

Blog Sur Blacqueville

  • : Blog NON OFFICIEL sur Blacqueville, petite commune rurale dans le Pays de caux.
  • Contact

      Blog (NON OFFICIEL) sur la commune de Blacqueville

Retour sur la page d'accueil en cliquant ici

 

Pourquoi ce Blog ?

facebook-blacqueville.jpg

Facebook

Twitter

 

Twitter